Jade Sculptures – Quand l’imaginaire se confie à la matière

Télécharger le Communiqué de presse

Installée au bord du lac Léman à Anthy-sur-Léman, en Haute-Savoie, la sculptrice Jade vit chaque jour son rêve d’enfant : donner vie à la terre.

Sous ses doigts, l’argile se transforme en un univers intime, comme sorti d’un conte sans âge et sans époque, où se mêlent douceur et mélancolie.

Elle exposera à l’Espace de la Calende à Rouen du 30 juin au 4 août. Jade ouvrira cet automne, les 13 et 14 octobre 2018, les portes de son atelier au public lors des journées nationales de la céramique.

A la rencontre de la sculptrice Jade et de son univers

Au commencement…

Jade sculpte depuis toujours. Ou presque.

A 5 ans, dans l’atelier de sa tante, Jade débute le modelage. A 12 ans, elle décide de devenir artiste sculpteur.

Son bac en poche, elle suit l’atelier préparatoire de l’ESAG avant d’intégrer l’ATEP pour 3 ans où elle obtient son diplôme. En 1994, pendant ses études, elle expose ses sculptures pour la première fois à Paris avec le peintre Lapaz. Elle commence ensuite à exposer son travail. Depuis, ses œuvres s’exposent en France, en Suisse…

En 2008, Jade est lauréate du concours Jeunes créateurs Ateliers d’Art de France pour Maison et Objet.

Sculpter la matière…

Pour Jade, c’est un besoin instinctif, une vocation, une passion. Sculpter comme l’on respire. Transcender la matière, trouver l’équilibre entre le volume et la gravure, libérer les émotions…

Jade confie à propos de son travail,

« La terre est battue, étirée, pincée entre les doigts, elle se fend, se déchire.

Elle est modelée, sa surface incisée, gravée de manière superficielle ou plus en profondeur comme une scarification. Une étoffe est estampée, un oxyde révèle les empreintes laissées par le passage répété d’un sceau, un émail à la cendre est essuyé, plus ou moins effacé, un engobe est déposé en minuscules gouttes pour imiter un plumetis. Une porcelaine est liée à un grès par des centaines d’entailles.

L’argile est façonnée avec rapidité pour obtenir une vision synthétique et spontanée, pour inscrire une émotion dans la terre. Un travail réalisé sans armature qui invite à trouver immédiatement l’équilibre d’une pièce.

C’est le commencement d’une sculpture. »

Jade -Sculptures - photo article 3

Un univers onirique, singulier et universel…

Des personnages comme autant d’êtres affirmant leur individualité en même temps que leur appartenance à un clan.

Jade-Sculptures- Communique de presse article 4

Fées, princesses, reines aux allures sauvages, simples femmes ou mères, le corps s’enveloppe et se protège dans un cocon d’argile ou s’enracine dans la terre.

Les Visages captent les regards, saisissent les cœurs. Les yeux clos, un regard mystérieux et lointain, une bouche entrouverte comme dans un souffle… Dans chaque détail, Jade fait jaillir une émotion de la terre.

Et quand le regard des sculptures qu’elle façonne se font trop présents et les corps trop bavards, Jade retourne au silence de la nature…

A propos de Jade, Christian Guex de la galerie Au-delà des Apparences, écrit

« Comme tous les artistes de talent, elle « apprend à désapprendre » et dans cette démarche si particulière, si exigeante, elle sculpte sa propre écriture, elle grave dans le grès son imaginaire intime et nous offre un bien bel univers sensible.Ses personnages, qu’elle a longtemps appelé ses « nomades », nous font voyager dans des contrées où le mode narratif s’inspire, à mes yeux, des contes et légendes du monde entier. Leur langage devient universel au moment même où nous posons le regard sur eux et ils deviennent soudain les messagers intemporels de nos plus belles mémoires.
(…)
De petits visages émergent dans les coiffes comme de petites âmes qui viendraient du tréfonds pour nous révéler quelques beautés cachées. Chaque mystère a son visage …Ils sont assis au bord du monde ou nous apparaissent comme des anges, ils voyagent sur l’épaule d’un autre ou portent leur maison sur le cœur, l’humanité de Jade nous raconte nos rêves, sans frontières, pour que chacun puisse s’y blottir pour l’éternité. »

Bienvenue dans l’atelier de Jade

A l’occasion des journées nationales de la céramique, la sculptrice Jade ouvrira les 13 et 14 octobre 2018, les portes de son atelier au public.

Nichée au cœur d’Anthy-sur-Léman, en Haute-Savoie, dans l’ancienne maison du charron du village, au bord du lac Léman, cette grange entièrement restaurée et réhabilitée pour devenir l’atelier de Jade, est pour l’artiste un lieu de vie et de travail inspirant. Ces portes ouvertes sont l’occasion pour le visiteur d’entrer dans l’univers intime de l’artiste, de découvrir autrement son monde enchanté, et de partager un temps de rencontre privilégié…

Pour en savoir plus

Site web : http://www.jade-sculptures.fr
Facebook : https://www.facebook.com/jadesculptures/
Instagram : https://www.instagram.com/jadesculptures/

Contact presse

Jennifer Cellerino
Mail : jade@jade-sculptures.fr
Tél. 06 52 51 67 46